Un trio gagnant au lycée hôtelier Notre-Dame

trio_gagnantLe Salon international de l’alimentation (Sial) a fermé ses portes, jeudi, à Paris Villepinte. Lors d’un concours lié aux métiers de la restauration, le lycée hôtelier Notre-Dame a rivalisé avec des établissements de formation prestigieux tels que la très réputée école Ferrandi ou le lycée François-Rabelais de Lyon.

Ce concours culinaire, intitulé Jeunes espoirs de la gastronomie française et greffé, depuis quelques années, à cette vitrine alimentaire, a pour but de valoriser les métiers de bouche. Il associe le savoir-faire du cuisinier à celui du serveur et du sommelier. Il était proposé par le Cercle, association rassemblant l’élite de la gastronomie française : les Meilleurs cuisiniers de France, Eurotoques et les Meilleurs ouvriers de France (MOF).

Face à un jury constitué de grands noms de la restauration, de chefs sommeliers et de MOF (Denis Courtiade, directeur du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée ; Patrick Perruchas, MOF Arts de la Table et du Service…), le trinôme mévennais a tenu son rang. Il était coaché par Jean-François Noyer, professeur de restaurant et de sommellerie, et Bertrand Hallier, professeur de cuisine. Au menu : canard de Challans, préparé par le cuisinier, Alexis Boisgerault, présenté et découpé par le serveur, Léo Guillon, l’accord mets et vin assuré par le sommelier, Angéline Gobin, suivi de crêpes Suzette flambées. Au final, un presque plébiscite pour l’équipe bretonne : Léo Guillon termine 1er en salle, Angéline Gobin 1 en sommellerie et Alexis Boisgerault 3e.

Véritable plateforme de business et d’échange, le Sial réunit plus de 7 000 entreprises de plus de 100 pays qui sont venus présenter leurs produits aux professionnels de la distribution et de la restauration. L’occasion de découvrir des produits du monde entier, les dernières tendances culinaires, des démonstrations par des chefs de renom… Cette édition 2016 était parrainée par Joël Robuchon.